La construction d’un monde - celui dans lequel adviennent les Essenomes - avec sa genèse, ses vivants, puis ses architectures, ses objets, mais aussi ses codes, esquisse in fine les contours d’un mythe contemporain. Il s'agit là d'une tentative de décrypter les mécanismes qui fondent la culture de notre époque.
Au travers des Essenomes se manifeste l’importance que revêt la notion de « lien », de « communauté » et de « réseau » aujourd’hui, en réponse paradoxale à l’ individualisme grandissant des sociétés consuméristes modernes. Car si les Essenomes sont une tribu, au sein de laquelle l’artiste tisse des liens filiaux, d’autres parentés se créent entre les Essenomes et leurs spectateurs. Des territoires émergent, réels ou imaginaires, à explorer, à conquérir, et à se partager…Images de la postmodernité, les Essenomes illustrent ainsi comment le tribalisme contemporain, fondé sur le choix émotionnel plus que rationnel, sur le lien électif davantage que familial ou social, est voué à se développer de manière exponentielle, faisant émerger une socialité nouvelle. De cette coexistence culturelle naît un véritable métissage culturel. Emergent de nouveaux ensembles (tribus) qui se nourrissent des différentes cultures.

D'après le texte de Marie Deparis

La tribu des Essenomes est une oeuvre polyptique de l'artiste contemporain Tigrane

Voir le site de l'artiste contenporain Tigrane

Voir les créations de bijoux contemporains de Tigrane